Un Atlas des zones inondables sur l'ensemble du bassin a été réalisé par les services de l'état suite à la crue de 1982.

En partenariat étroit avec le Centre National de la Production Forestière (CNPF, délégation de Poitiers), le SYMBO a conçu un guide et cahier des charges de bonnes pratiques pour la culture de peupliers en fonds de vallée de la Boutonne.

La Brédoire,  anciennement gérée  par  le  Syndicat  Intercommunal  de  la  Boutonne  Amont (SIBA), relève aujourd’hui de la compétence du Syndicat Mixte pour les  études,  les  travaux d’aménagement et de gestion du Bassin de la Boutonne (SYMBO).

GEMAPI est l'acronyme pour Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des inondations.

A l'origine, les cours d'eau ont un fonctionnement naturel qui permet d'épurer les eaux de ruissellement, d'atténuer l'intensité des crues et de favoriser une large biodiversité.

Le secteur Boutonne amont est délimité par la limite départementale Deux-Sèvres / Charente-Maritime.

Deux techniciens médiateurs de rivière basés à Périgné sont en poste pour gérer les travaux d'entretien et de restauration des cours d'eau sur ce secteur comptant environ 275 km Linéaire de réseau hydrographique (avec le réseau secondaire et le chevelu).

Le secteur de la Boutonne Moyenne est délimité au Nord par la limite départementale et s'arrête à St Jean d'Angély.

Un technicien rivière ainsi que deux agents sont en charge de ce secteur pour assurer les travaux et l'entretien d'environ 180 km linéaire de cours d'eau (sans compter le réseau secondaire et le petit chevelu).

Le secteur Boutonne Aval s’étend de Saint Jean d’Angély à la confluence avec la Charente à Cabariot.

Avant 2018, le secteur n’était pas géré par le SYMBO. Il était composé de deux syndicats : le Syndicat Boutonne aval à l'aval de St Jean d'Angély, ayant pour vocation l'information et la coordination des associations de marais et le Syndicat Trézence et Soie. Lors de la fusion de ces syndicats pour former le SYMBO actuel, une technicienne médiatrice de rivière a été recrutée pour gérer les travaux d'entretien et de restauration des 187 km environ de linéaires de cours d'eau sur ce secteur.

 

 

 

L’année 2019 a été marquée par la mise en place et le lancement de l’état des lieux des cours d’eau du secteur. Cette prospection consiste a relever sur l’ensemble du linéaire, plusieurs paramètres : de la largeur du cours d’eau à la morphologie des berges en passant par la granulométrie (taille des éléments présents dans le lit du cours d’eau) et sur la ripisylve (végétation des berges). Les embâcles (éléments en travers d’un cours d’eau (arbres tombés, déchets végétaux accumulés…)) et les ouvrages sont également relevés. Cette collecte de données va permettre d’apporter un diagnostic des cours d’eau du secteur afin de prioriser des actions qui seront indiquées dans un Plan Pluriannuel de Gestion (PPG) en lien avec une Déclaration d’Intérêt Général (DIG)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans PPG ni DIG, quelques travaux sur des petits linéaires ont pu être menés :

  • Enlèvement d’embâcles ;
  • Entretien de la ripisylve ;
  • Arrachage d’espèces exotiques envahissantes comme la Jussie et le Myriophylle du Brésil...

Des travaux de compensation, à la demande des services de l’État, ont été initiés sur un cours d’eau sous la forme de recharges granulométrique.

 

L’état des lieux se poursuit en 2020.

 

Pour toute information, vous pouvez contacter la Technicienne Médiatrice Rivière en charge de ce secteur au 06 33 18 20 23.

Le parcours de la Boutonne, à l'amont de Saint-Jean-d'Angély alimentait au XIXème siècle près de 180 moulins à grains, à huile, à poudre et à draps.